Cours de Licence 3 – S6: Philosophie contemporaine

« Conscience et existence »

L’invention de la conscience est étroitement liée à la façon selon laquelle Descartes a décrit l’épreuve que fait le sujet pensant de sa propre existence. Ce faisant, Descartes léguait toutefois moins à ses successeurs une thèse qu’il n’a contribué à ouvrir le champ problématique d’une question appelée à jouer un rôle considérable dans la philosophie contemporaine. L’objectif de ce cours sera de mesurer les déplacements critiques que la tradition phénoménologique a imposé à la question laissée ouverte par Descartes, et d’examiner la façon dont elle a contribué à redéfinir les rapports entre conscience et existence.

Accéder aux textes

Bibliographie :

BRENTANO, F., La psychologie du point de vue empirique, trad. M. de Gandillac, revue par J.F. Courtine, Paris, Vrin, 2008

HUSSERL, E., Idées directrices pour une phénoménologie et une philosophie phénoménologique pure, T.1 : Introduction générale à la phénoménologie pure, trad. P. Ricœur, Paris, Gallimard, 1950

––   Méditations cartésiennes, trad. fr. M. de Launay, Paris, Puf, 1994 (téléchargement pdf)

HEIDEGGER, M., Prolégomènes à l’histoire du concept de temps, trad. A. Boutot, Paris, Gallimard, 2006

––   Etre et temps, trad. E. Martineau, Paris, Authentica, 1985 (téléchargement pdf)

SARTRE, J.-P., La transcendance de l’ego, Paris, Vrin, 2003

––    L’être et le Néant, essai d’ontologie phénoménologique. Paris, Gallimard, 1943 (téléchargement pdf)

LEVINAS, E., En découvrant l’existence avec Husserl et Heidegger, Paris, Vrin, 1967

HENRY, M., Généalogie de la psychanalyse, ch.1, Paris, PUF, 1985

RICOEUR, P., A l’école de la phénoménologie, Paris, Vrin, 1986

 

Mode d’évaluation : Contrôle terminal, TE 4h